Terrassement : les différents types de travaux

Bien que les travaux de terrassement soient réalisés par des professionnels, il est préférable de comprendre à quoi consistent ces travaux. D’autant plus que le terrassement un une étape presque obligatoire et indispensable à une construction dans les normes. Encore faut-il savoir les types de travaux de terrassement qui existent.

Le terrassement définition

D’une manière simplifiée, le terrassement s’agit des travaux de remise à niveau d’un terrain. Cela consiste à changer la morphologie du terrain afin que celui-ci soit apte à recevoir une construction. On peut être amené à manipuler les roches, les terres ou encore les végétations. Dans toutes les figures, l’objectif est de donner au sol la stabilité et la solidité requises pour supporter une maison ou un jardin.

Les travaux de terrassement requièrent la manipulation et l’utilisation des engins de chantier spécifiques. De ce fait, pour des travaux de terrassement à Namur, il est préférable de faire appel à des professionnels du domaine. Effectivement, ils sont plus à même à donner des conseils, mais surtout à réaliser les travaux grâce à leur compétence.

D’ailleurs, outre les travaux de terrassement en question, il faut aussi faire des études du terrain. Cela permet de constater les travaux à effectuer et de recenser les contraintes des travaux afin de les anticiper. De même, cela permet de déterminer les engins à mobiliser pour le chantier.

Les fondations

Il va sans dire que la construction d’une maison commence par la fondation. Pour cela, un terrassement est généralement nécessaire. En effet, il faut que la surface soit plane pour recevoir la construction. Mais aussi, il faut creuser des fouilles pour pouvoir accueillir les bétons de fondation. Cette étape est vitale à la construction d’autant plus que la fondation, c’est la base d’une maison solide et stable.

Dans l’optique d’une surface stable, on parle alors d’un terrassement de surface. Il s’agit de toutes les activités de décapage ou de remblayage du terrain. Ceci dit, décaper une partie du terrain si nécessaire ou bien remplir une autre partie afin que tout soit au même niveau. C’est aussi le moment de déplacer et d’enlever les pierres ou les roches s’il y en a.

Les fouilles et excavations

On parle de fouilles quand la profondeur des tranchées ne dépasse pas 1 mètre et la longueur est de 2 mètres tout au plus. C’est ce qu’on nomme fouilles en rigole. Elles sont destinées pour les installations de gaines techniques ou pour les canalisations ou encore pour les conduites de fosses septiques. Les fouilles en rigole sont aussi nécessaires dans l’installation d’une piscine.

En revanche, les excavations consistent à creuser plus profondément et d’une dimension plus large. Notamment lors de l’installation d’une piscine, d’une fosse pour les eaux usées, etc. En d’autres termes, en excavation, les terres ne peuvent pas être gardées, mais doivent être déplacées dans un autre endroit.

Ces terres peuvent être utilisées en remblayage si besoin. Cette action consiste à aplanir une pente ou remplir une surface concave, etc. Sans oublier l’enrochement pour les murs de soutènement.